Mort de George Floyd : L'Amérique S'Embrase et les Marchés Grimpent


Le S&P 500 a gagné +26% depuis le 1er avril. Quoiqu’il arrive aux Etats-Unis, l’indice continue son ascension. Les marchés sont sur un nuage.

Le meurtre de George Floyd embrase l’Amérique

Le 25 mai 2020, George Floyd est mort lors de son arrestation à Minneapolis, dans le nord des Etats-Unis.

Soupçonné d’avoir essayé d’écouler un faux billet, l’homme est arrêté par quatre policiers.

Il n’oppose aucune résistance. Il supplie même les policiers de le laisser respirer, alors que l’un des agents le plaque au sol et appuie son genou sur son cou durant neuf très longues minutes.

La scène est atroce et révoltante.

Elle est filmée par des passants et la vidéo se retrouve immédiatement sur Internet. Elle devient rapidement virale.

Le drame indigne toute l’Amérique et au-delà.

C’est le point de départ d’un grand mouvement de manifestation aux Etats-Unis.

L’Amérique redécouvre ses tensions sociales et raciales, exacerbées par un président incendiaire.

De New York à Los Angeles, de Philadelphie à Seattle, des centaines de milliers d’Américains manifestent depuis une semaine contre les brutalités policières, le racisme et les inégalités sociales.

Des violences éclatent ici et là, qui parfois dégénèrent en émeutes. Cela conduit plusieurs villes à mobiliser la Garde nationale et à imposer des couvre-feux.

Même la Maison Blanche est assiégée. Le bâtiment est neutralisé alors que les manifestants menaçaient les grilles. Donald Trump a même dû être mis en sécurité quelques heures dans un bunker.

Le S&P est sourd à tout

Le S&P 500 est un indice boursier basé sur 500 grandes sociétés cotées sur les bourses aux Etats-Unis.

On ne peut s’empêcher de remarquer que les événements tragiques de ce deuxième trimestre 2020 n’ont aucunement affecté le S&P 500.

Bien au contraire, l’indice poursuit sa tendance haussière et a gagné +26% depuis le 1er avril.

Une pandémie globale et 100 000 décès aux Etats-Unis ? Le S&P grimpe sans se soucier de rien.

Un record historique de 40M de nouveaux chômeurs ? Ça monte aussi.

Plus de 3 000 milliards de dollars créés ex-nihilo, et ce n’est peut-être même pas fini ? Ça monte encore.

Georges Floyd est tué et le pays s’embrase ? Ça monte toujours.

+1% cette semaine et +3% depuis le depuis des protestations.

Le S&P est sourd à tout.

Wall Street ≠ Main Street

Ce qu’il se passe en ce moment est une illustration de plus que les marchés financiers ne représentent absolument pas l’économie réelle.

Wall Street croit en une reprise de l’économie après la réouverture des commerces et des frontières. Pour le moment, la confiance domine l’incertitude.

Cette confiance est portée par l’intervention sans précédent de la FED pour soutenir l’économie.

Depuis le début de la crise en février, la FED a adopté une série d’initiatives d’urgence, notamment des baisses de taux, des programmes de prêt et des facilités de crédit qui rassurent les investisseurs.

Le message est clair : la FED est prête à tout pour sauver les marchés.

Ce message a été très bien reçu par Wall Street.

L’effet des émeutes et des protestations sur les marchés

Historiquement, le marché a tendance à être sourd à la plupart des manifestations citoyennes et des troubles civils.

On dit souvent que le marché n’a ni cœur, ni conscience.

Plusieurs évènements similaires ont déjà secoué les US :

  • L’assassinat du président John F. Kennedy en 1963

  • La marche des droits civiques de 1965 à Selma

  • Les manifestations de la guerre du Vietnam de 1967

  • L’assassinat de 1968 du Dr Martin Luther King

  • Les émeutes de 1992 déclenchées par le passage à tabac de Rodney King par la police

Au cours de chacune de ces années, le S&P 500 a toujours affiché des gains annuels variant de 4% à 20%.

Les actions ont encore affiché des gains en 1999, après la destitution du président Bill Clinton, et en 2011 lors des manifestations d’Occupy Wall Street.

Toutefois, si les manifestations se poursuivent plus longtemps que prévu et causent plus de dégâts économiques dans les villes, cela pourrait menacer la tendance haussière du marché.

Car la confiance des consommateurs est un moteur clé de la performance boursière, et celle-ci pourrait être mise à rude épreuve par des troubles civils persistants.


NB: Afterlife Labs n’est pas un podcast politique ou de société. La ligne du média est d’étudier le monde sous un angle économique, entrepreneurial et stratégique.

RIP George Floyd.

Il est temps de mettre fin à la longue tradition d’impunité des forces de l’ordre américaines. Pour comprendre comment le système américain décharge les policiers lors d’un usage excessif de la force, il faut se pencher sur le concept d’« immunité qualifiée », qui « permet aux officiers de tuer ou de blesser des civils en toute impunité », selon Reuters.

📚 Articles : https://afterlifelabs.co/
📺 Youtube : https://bit.ly/3cz5rPQ
🎧 Podcast : https://manylink.co/@AfterlifeVentures
🌐 Twitter : https://twitter.com/wass_bend
🎥 Instagram : https://www.instagram.com/wass.bend/