Les Nouveaux Concurrents de Tesla : Rivian et Lucid

Le marché de la voiture électrique, estimé à 200 milliards d’ici 2040, est en pleine expansion.

Même si le marché est encore assez confidentiel pour les moment, les ventes continuent de progresser année après année.

40 000 voitures électriques ont été vendues en France cette année, soit moins de 2 % du parc national (avec la Renault Zoé en numéro 1, et la Tesla Model 3 en numéro 2).

En Amérique, il y a notamment deux nouveaux constructeurs de véhicules électriques qui sont les mieux placés pour survivre aux retombées de la pandémie et pour embêter les leaders du marché : Rivian et Lucid.

Regarder l’épisode en vidéo

Rivian Automotive : un modèle B2B unique

Rivian (contraction de “Indian River”) est une startup américaine amenée à devenir un constructeur de véhicules électriques. Elle est installée à Plymouth dans le Michigan, et dirigée par Robert Scaringe.

La société a déjà levé une armoire de guerre de 3 milliards de dollars.

En 2019, Amazon accompagné d’autres fonds ont investi 700 millions de dollars en février. Deux mois plus tard, Ford a ajouté 500 millions sur la table. En septembre, Cox Automotive a sorti 350 millions. Et comme si ce n’était pas déjà assez pour satisfaire les ambitions de Scaringe, T.Row Price a investi 1,3 milliards juste avant Noël !

Cette infusion précoce de capital a permis à Rivian d’avoir une valeur juste au-dessus de 5,5 milliards de dollars. Son fondateur, qui possède plus de 20% de l’entreprise, est devenu dans la foulée le plus récent milliardaire de l’automobile !

Tous ces investissements ont permis à la société de tripler sa main d’œuvre, passant de 700 emplois en 2018 à plus de 2000 aujourd’hui.

Concernant sa stratégie, Rivian développe une gamme de camions et de SUV électriques haut de gamme sous sa propre marque Rivian : le pick-up Rivian R1T et le SUV Rivian R1S.

En parallèle de cette activité, la société commercialise également ses technologies auprès d’autres entreprises.

Amazon, qui doit atteindre son objectif zéro carbone dans toutes ses activités d’ici 2040, lui a passé une commande de 100 000 vans électriques. Ces véhicules commenceront à être livrés à partir de 2021.

Dans ce même cadre, Ford avait prévu de développer une voiture électrique en collaboration avec Rivian, avant d’écarter ce plan suite à la crise du Covid-19.

Cet angle d’attaque particulier B2B, tourné vers les professionnels, est ce qui distingue Rivian de Tesla et de toutes les autres sociétés de véhicules électriques qui tentent de décoller.

Et surtout, Rivian promet une possibilité de conduire ses véhicules hors des routes principales et des sentiers battus, contrairement à Tesla. Car l’entreprise prévoie de construire une infrastructure de chargement similaire au SuperCharger de Tesla.

La production de véhicules devait commencer à la fin de cette année. Elle a cependant été repoussée à 2021, car la pandémie a temporairement ralenti la construction de son usine dans l’Illinois.

La concurrence reste cependant très rude dans le secteur des SUV de luxe à batterie. Le SUV R1S sera sur le marché en même temps que la Mercedes-Benz EQC (à partir de 67 900 $), l’Audi e-tron SUV (74 800 $), la Jaguar i-Pace (69 500 $) et le modèle X de Tesla (84 990 $).

Lucid Motors : la berline électrique à 100000 dollars

L’autre société dont je voudrais parler est Lucid, qui cible le marché du luxe, comme de nombreuses autres startups de véhicules électriques.

C’est la société la plus susceptible d’imiter le succès de Tesla.

Le PDG de Lucid, Peter Rawlinson, était après tout l’ingénieur en chef du produit phare de Tesla, la berline Model S. L’entreprise compte d’ailleurs plusieurs ex-ingénieurs et designers de Tesla et de Mazda.

L’avantage principal de Lucid est son groupe motopropulseur électrique propriétaire, qui est plus petit, mais aussi beaucoup plus efficace que celui de ses concurrents, libérant ainsi plus d’espace pour les passagers.

Coup de chance pour la société, la pandémie de Covid-19 n’a pratiquement pas perturbé ses projets. Contrairement à d’autres États, les autorités de l’Arizona n’ont pas suspendu les travaux de construction de son usine pendant la pandémie.

La startup est même parvenue à obtenir à temps les équipements clés de la chaîne de montage commandés en Asie.

D’autres concurrents de Tesla n’ont pas autant de chance. La start-up chinoise Byton a été contrainte de licencier la moitié de ses salariés en Californie et de repousser le lancement de la production en Chine.

Lucid a levé 1 milliard de dollars auprès du fonds souverain Public Investment Fund (PIF) de l’Arabie saoudite en septembre 2018, pour lancer son premier véhicule.

La société compte fabriquer d’abord plusieurs dizaines de milliers de voitures par an avant de porter la production à 380 000 unités par an, soit plus que Tesla, qui a fourni à ses clients 367 500 voitures électriques en 2019. Cela ne reste toutefois que des prévisions optimistes.

L’assemblage de sa première berline électrique baptisée Lucid Air, dont le prix de vente s’élève à 100 000 dollars, devrait commencer d’ici fin 2020 et la livraison de voitures électriques aux clients est prévue pour début 2021.

La Lucid Air est déjà disponible en précommande pour 1000 dollars aux Etats-Unis, au Moyen-Orient, ainsi que dans plusieurs pays européens, sélectionnés pour leurs infrastructures de recharge et leur demande commerciale. La voiture est capable de dépasser les 320 km/h en pointe, et dotée d’une autonomie supérieure à 640 km.

Rivian et Lucid sont loin d’être les seuls constructeurs à se lancer dans la course aux véhicules électriques. Mention spéciale pour Karma Automotive qui va livrer son pickup électrique au même moment que le R1T de Rivian, et avant le Cybertruck de Tesla. La course bel et bien entamée !

Regarder l’épisode en vidéo


📚 Articles : https://afterlifelabs.co/
📺 Youtube : https://bit.ly/3cz5rPQ
🎧 Podcast : https://manylink.co/@AfterlifeVentures
🌐 Twitter : https://twitter.com/wass_bend
🎥 Instagram : https://www.instagram.com/wass.bend/