Combien Microsoft Va-t-il Payer pour TikTok ?

Suite à l'interdiction de TikTok aux Etats-Unis, Microsoft compte racheter les opérations américaines du groupe chinois. Combien Microsoft va-t-il payer pour ce rachat ?

Bonjour à tous, et bienvenue dans le 25e et dernier épisode de la saison 1 d’Afterlife Labs. Je vous parle en fin d’article du futur de ce blog.

Suite à l’interdiction de TikTok aux Etats-Unis, Microsoft compte racheter les opérations américaines du groupe chinois. Combien Microsoft va-t-il payer pour ce rachat ?

Regarder l'épisode en vidéo

1. Le bras de fer Etats-Unis-Chine autour de TikTok

Le réseau social TikTok, utilisé par près d’un milliard de personnes dans le monde, est le dernier symbole de la guerre économique menée contre Pékin. Propriété du groupe chinois ByteDance, TikTok est soupçonné par la Maison-Blanche de capter les données personnelles de ses utilisateurs et de les partager avec Pékin, ce que ByteDance a toujours nié.

Contraint d’arrêter son activité aux Etats-Unis, la vente de TikTok est devenu le moindre mal pour le groupe chinois. Microsoft est alors rapidement devenu le candidat en lice pour le rachat, mais à quel prix ?

2. Trump veut « un grand pourcentage »

Début août, Trump a menacé d’interdire TikTok et déclaré qu’il était même opposé à un rachat par un groupe américain. Avant de faire volte-face, et de laisser à ByteDance jusqu’au 15 septembre pour trouver un accord de rachat.

Ce n’était probablement qu’un bluff de la part de Trump, pour excercer encore plus de pression sur TikTok, et permettre ainsi à une entreprise américaine de faire bonne affaire, en l’occurrence Microsoft.

The US/China trade war: the threat it poses to the global economy ...

Dans cette affaire, il y a un point inédit à relever, et c’est le finder’s fee demandé par Trump à quiconque rachètera TikTok.

« Les Etats-Unis doivent obtenir un grand pourcentage de ce prix car nous avons rendu ça possible », a expliqué Donald Trump dans un appel à ce que le Trésor américain obtienne sa part du deal, sans préciser selon quelles modalités.

En gros, Trump veut sa commission d’apporteur d’affaires. Ou un pot-de-vin. Et c’est une pratique que je ne pense pas avoir vu dans l’histoire récente des USA.

3. Pourquoi Microsoft veut racheter TikTok ?

Pour Microsoft, ce deal est l’opportunité d’absorber des millions de nouveaux utilisateurs, même si ceux-ci sont plutôt jeunes et ne s’inscrivent pas directement dans le coeur de cible corporate servi traditionnellement par le géant.

Microsoft pourrait ainsi absorber les 100 millions d’utilisateurs américains de TikTok, ainsi que le business model de l’application basé sur la publicité. Il y a plusieurs synergies intéressantes : Microsoft adresse déjà une clientèle jeune à travers son business de jeu-vidéo Xbox (à rapprocher de TikTok ?), et il possède un système de publicité robuste et dont on parle peu, à travers son moteur de recherche Bing.

Depuis qu’il a pris les reines de Microsoft 6 ans auparavant, Nadella a lâché :

  • 2,5 milliards pour racheter le développeur du jeu-vidéo Minecraft,

  • 7,5 milliards pour la plateforme de développement informatique collaboratif Github,

  • 26 milliards pour le réseau social professionnel LinkedIn.

Chart: Microsoft's History of Billion-Dollar Acquisitions | Statista

Toutes ces acquisitions lui ont permis d’absorber des centaines de millions de nouveaux utilisateurs, et d’accroître considérablement sa capacité de distribution.

Si la transaction de TikTok a lieu, le groupe possèdera et dirigera le réseau social aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

4. Le prix de TikTok

TikTok n’est pour le moment pas rentable.

TikTok vient tout juste de lancer sa plateforme de publicité en self-serve. Nous sommes au début de ses tentatives de monétisation, alors ça ne fait pas beaucoup de sens de valoriser l’entreprise par les profits qu’elle génère (pas de profit) ou par son chiffre d’affaires (minuscule mais en forte croissance).

Quelle entreprise mature peut-on alors utiliser comme point de repère pour évaluer TikTok ?

TikTok est similaire en beaucoup de points à YouTube. Tout comme ce dernier, TikTok n’est pas un pur réseau social dans le sens où ses utilisateurs ne suivent pas seulement des profils qu’ils connaissent, mais se laissent également guider par un algorithme omniprésent.

Quels sont les chiffres de YouTube ? En 2019, l’entreprise a généré 15 milliards de chiffre d’affaires, réalisé grâce à 2 milliards d’utilisateurs dans le monde.

Le revenu moyen par utilisateur (ou ARPU) de YouTube est donc de 7,50 $.

ARPU est un acronyme utilisé pour désigner “l’Average Revenue Per User” ou revenu moyen par client/utilisateur. L’ARPU fut surtout utilisé à l’origine dans le domaine des télécommunications pour connaître le revenu ou chiffre d’affaires moyen par abonné par an ou par mois.

On sait également que les utilisateurs américains de la plateforme sont ceux qui génèrent le plus de revenus. Le problème, c’est que YouTube ne précise pas ces chiffres. Regardons alors du côté de Facebook, qui a un business modèle publicitaire similaire. Facebook rapporte que son ARPU américain est 5x supérieur à son ARPU global.

En appliquant ce ratio, le revenu moyen par utilisateur américain de YouTube serait alors plutôt de 37,50 $. Et comme Microsoft ne compte acheter que la branche américaine de TikTok, son ARPU annuel devrait alors approcher les 37,50 $ (sous réserve bien évidemment que TikTok arrive à maturité et réussisse à monétiser son application aussi bien que YouTube).

Pour apporter plus de nuance à ce tableau, TikTok ressemble en fait plus à Facebook ou Instagram qu’à Youtube, en ce qui concerne la nature des publicités affichées et le temps passé sur l’application. On pourrait donc même réévaluer à la hausse l’ARPU de TikTok, car celui de Facebook aux Etats-Unis est par exemple de 147 $ par utilisateur ! Je reste toutefois précautionneux, et retiendrai un ARPU de 40 $.

TikTok a 100 millions d’utilisateurs aux US. Partant de l’hypothèse que chaque utilisateur peut générer à maturité 40 $ par an, cela représente 4 milliards de chiffre d’affaires annuel.

On peut alors utiliser le ratio prix/chiffre d’affaires (P/S ratio) de YouTube pour valoriser TikTok.

Le price-to-sales (P/S) est un ratio boursier qui met en rapport : (1) Le prix auquel l’entreprise s’échange actuellement en bourse; on peut retenir soit le prix par action, soit la capitalisation boursière. (2) Le chiffre d’affaires des douze derniers mois.

Oui, mais : YouTube est une entité du groupe Alphabet, et il n’y a donc pas de prix du marché pour une action YouTube. Regardons alors plutôt du côté de Facebook. Le ratio P/S du groupe est actuellement autour de 10.

On peut alors affirmer que TikTok pourrait être valorisé à 40 milliards.

Cette estimation ne prend évidemment pas en compte le potentiel de TikTok de monétiser plus efficacement que YouTube, ou son potentiel de réaliser une croissance plus rapide que celle de Facebook. Ces arguments peuvent venir gonfler encore la valorisation de la jeune pousse jusqu’à 100 milliards.

5. Combien va payer Microsoft pour TikTok ?

Si ces petits calculs financiers sont amusants, il y a dans cette affaire d’autres forces très influentes, qui exercent plutôt une pression à la baisse sur le prix de rachat de TikTok.

TikTok est en train de négocier en position de faiblesse, depuis que Trump a menacé de bannir TikTok sous 45 jours aux Etats-Unis. L’urgence de la situation pousse ByteDance, la maison mère de TikTok, a trouver un repreneur au plus vite.

Si ByteDance estime que Trump est capable de tenir sa promese, Microsoft pourrait très bien s’en tirer et prendre les reines de TikTok en dessous de la barre des 40 milliards. Et remercier Trump au passage.

De plus, ByteDance a toutes les raisons de prendre au sérieux cette menace car ce n’est pas la première fois que cela arriverait. L’application TikTok a déjà été interdite en Inde à la fin de juin, aux côtés de 58 autres applications chinoises suspectées par les autorités de mettre en danger la sécurité du pays.

Enfin, Facebook vient de lancer un clone de TikTok nommé Reels. Ce clone a été ajouté comme onglet supplémentaire au sein d’Instagram, et son système de scrolling est une copie parfaite de TikTok.

Le mois dernier, Facebook est même passé à l’offensive en contactant les créateurs les plus populaires de TikTok pour tenter de les recruter sur Reels. Et si ces créateurs migrent, leur audience suivra, ainsi que leurs sponsors…

Pour toutes ces raisons, Afterlife Labs parie sur un prix d’acquisition de 33 milliards.


Mais est-ce que ça en vaut la peine ?

Microsoft doit être extrêmement prudent pour s’assurer de ne pas jeter des dizaines de milliards à la poubelle et se retrouver dans quelques années avec une application désertée.

Il semblerait pour l’instant que Microsoft ait envie de prendre ce pari, et de se redonner un coup de jeune en prenant possession de TikTok. Le groupe serait même en train d’essayer d’obtenir en plus les opérations de TikTok en Inde (ex-numéro 1 en termes d’utilisateurs avant son ban par Delhi) ainsi qu’en Europe. Je suis extrêmement impatient de voir si le deal aura finalement bien lieu, et pour quel prix… 👀

Regarder l'épisode en vidéo

Pour finir, je voulais vous dire un petit mot sur le futur d’Afterlife Labs. J’ai lancé ce blog en Octobre 2019, sans vision et sans stratégie. J’avais juste très envie d’écrire des articles où je partage les choses qui m’ont marqué, les choses que j’ai apprises, ainsi que les enseignements que j’ai tiré de mes expériences. Puis, ces articles sont également devenus des podcasts et des vidéos.

J’ai testé différents formats : des épisodes approfondis et détaillés comme celui de WeWork en 30 minutes. Et des épisodes plus courts comme celui en 7 minutes sur les nouveaux concurrents de Tesla. Le présent article est lui même assez spécial, puisqu’on y réalise un exercice de valorisation financière. J’ai également partagé avec vous mon plan d’investissement suite à la crise économique du coronavirus, qui s’est d’ailleurs déroulé parfaitement comme prévu. Tout au long de l’année, j’ai abordé des thèmes très différents : les business modelsl’investissement, les tendances ou les modèles de pensées. Vous pouvez retrouver l’ensemble des articles publiés sur la page Start Here.

J’ai toujours voulu appliquer la méthode Lean Startup, popularisée par Eric Ries, où on publie et apprend ensuite sur le tas grâce au feedback des utilisateurs (et dans mon cas, de mes lecteurs/viewers). J’ai eu le temps de regarder ce qui marche le plus, et d’évaluer ce qui me donne le plus de plaisir à produire.

C’est donc la fin de la première saison d’Afterlife Labs, qui était une saison pilote. Mais AL ne s’arrête pas là. Je prends 1 mois de vacances, et je reviendrai avec une nouvelle formule aux petits oignons. Attendez-vous à du très lourd.

En attendant, je continuerai à partager des nouvelles et des commentaires d’actu sur Twitter et Instagram, et je reste joignable si vous souhaitez me contacter. Nous sommes à présent 800 sur la chaîne YouTube. Si vous souhaitez soutenir mon projet, le meilleur moyen reste d’en parler autour de vous afin de faire grandir notre communauté.

Bonnes vacances à tous, et à très bientôt !

📚 Articles : https://afterlifelabs.co/
📺 Youtube : https://bit.ly/3cz5rPQ
🎧 Podcast : https://manylink.co/@AfterlifeVentures
💌 Newsletter : https://afterlifelabs.substack.com/
🌐 Twitter : https://twitter.com/wass_bend
🎥 Instagram : https://www.instagram.com/wass.bend/
📄 Sources : https://pastebin.com/zuxUfCbu
💰 Soutenir le projet : https://utip.io/afterlifelabs